McLaren a dévoilé la dernière version de sa Super Series. Pendant ce temps, la Ferrari 488 Pista poursuit son chemin pour rivaliser avec la McLaren 756LT. Essentiellement une version du supercar 720S, la nouvelle McLaren 765LT poursuit la lignée Long Tail de la société qui a commencé avec le F1 GTR en 1997 et conserve la même philosophie fondamentale de la marque : plus de puissance, moins de poids, un accent sur les performances et une production limitée.

De nombreuses modifications techniques ont été apportées au 720S lors de sa transition vers le 765LT. D’ailleurs ce dernier est jusqu’à 80 kg plus léger. Le constructeur a opéré de nombreux changements pour rendre le véhicule plus léger. En tête de liste de trouvaient les roues et les sièges de course basés  sur Senna.

Le design

Logiquement, la Ferrari Pista reprend le design du 488. D’ailleurs, elle s’est inspirée de cette version avec quelques touches d’aérodynamiques supplémentaires. On peut facilement de reconnaître avec ses bandes centrales. De plus, Ferrari a pu réduire le poids de ce véhicule grâce à l’intégration de divers éléments en carbone au niveau du capot et des boucliers.

McLaren a utilisé des panneaux de carrosserie en fibre de carbone, les premiers fabriqués au nouveau McLaren Composities Technology Center. Le capot et le garde-boue avant et arrière sont en aluminium, mais peuvent être proposés en option avec des versions en carbone. D’autre part, le constructeur a aussi installé un échappement en titane sur mesure. De plus les fenêtres sont plus minces. Le panneau arrière est en fait en polycarbonate de race.

Qu’y a-t-il sous le capot ?

Ferrari a réalisé beaucoup d’efforts au niveau du moteur. Etant donné qu’il s’agit d’un supercar, le constructeur a tout fait afin de proposer une voiture plus puissante que son prédécesseur. Il intègre un moteur V8 avec une puissance de 50 chevaux en plus. En tout, la puissance de cette voiture est désormais de 720 chevaux.

Malheureusement, McLaren le devance de ce côté. Le cœur de la voiture est le moteur V8 biturbo de 4 litres, qui est passé de 710 à 755 chevaux et comprend des pistons en aluminium forgé sur mesure, un joint de culasse à trois couches utilisé dans le Senna et des éléments revêtus de carbone ultra-efficaces. Comme on peut le constater, McLaren a fait ce qu’il faut afin de surpasser Ferrari.

Credit photo : Automobile-magazine.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *