La nouvelle règlementation de Bruxelles va surement révolutionner la limitation de vitesse automobile. Je vous livre plus d’infos concernant l’AIV.

Quelques détails sur la règlementation européenne.

Elle dispose que tous les modèles conçus à compter de juillet 2022 doivent être pourvus d’un AIV ou Adaptation Intelligente de la Vitesse. Le sigle anglais est ISA ou Intelligent Speed Assistance.

En fait, le dispositif sert de contrôle permanent du véhicule pour le respect de la limitation de vitesse. En effet, la limitation concerne la vitesse autorisée sur la route empruntée par le conducteur.

Le cas du dépassement en question

Dans cette optique, un système spécifique s’enclenche automatiquement. Il s’agit d’une méthode associant des alertes visuelles et sonores.

Le tout est accompagné par un système actif de réduction de la vitesse. Le mode de fonctionnement autorise la réduction de la puissance de propulsion et du couple de transmission du véhicule, d’après le texte européen.

La Vision Zero

Il s’agit d’une ambition européenne nommée Vision Zero. Cela permet de parvenir à zéro mort sur les routes européennes à l’horizon 2050.

Ainsi, la division par deux du nombre de morts et de blessés graves porte sur les années 2021 à 2030. Selon les autorités, l’AIV peut faire chuter le nombre d’accidents de 30 % et le nombre de décès de 20 %.

Le mode opératoire de l’AIV

L’AIV est associé à une caméra. Cette dernière peut lire les panneaux ainsi qu’un dispositif cartographique intégré capable de géo-localiser le véhicule.

Ainsi, le logiciel intégré se base sur le contenu cartographique afin de traduire les données en informations exploitables par l’AIV. La firme néerlandaise Tom Tom a élaboré le logiciel Virtual Horizon.

L’intégration est effectuée systématiquement sur la majorité des modèles en vente dès 2022. Pour une voiture sans système de navigation intégrée, la géo-localisation est disponible via une carte SIM et une balise GPS du système d’appel d’urgence eCall.

Ces équipements sont devenus obligatoires sur tous les modèles neufs à partir de 2018.

Le degré de fiabilité de l’AIV

Il faut que le véhicule effectue un parcours situé entre 400 à 500 km sur ville, route et autoroute. Le système doit identifier 90 % des limitations de vitesse.

Le système doté d’une caméra comprend également une connectivité, une cartographie embarquée afin de répondre à la performance minimale exigée par le règlement de Bruxelles.

La marge d’erreur des vitesses implicites incluent l’entrée de la ville, la bretelle d’accès à l’autoroute, la signalisation des routes adjacentes.

Découvrez d’autres infos ici.  

Crédit Photo : leparisien.fr & codedelaroute.io

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.