Je vous propose d’en connaître plus sur le modèle GR Supra 2.0 de Toyota

Les caractéristiques à retenir

Fabriquée en Autriche dans l’usine de Graz, la Supra est une Z4 coupé. Elle revendique 2.0 l de cylindrée et 258 ch.

Le moteur 4 cylindres de l’essai propose une série limitée. Il s’agit notamment de la Fuji Speedway intégrant un différentiel à glissement.

L’aspect mécanique comprend une boîte automatique ZF à 8 rapports. Le contrôle électronique est verrouillable de 0 à 100 % et son comportement dépend des situations de conduite.

Les déclinaisons fournies sur la Supra 2.0

La GR Supra 2.0 de Toyota inclut des étriers de frein Brembo 4 pistons à l’avant. Il faut aussi tenir compte de l’amortissement piloté et des jantes de 19 pouces.

En fait, la série limitée Fuji ne va connaître que 20 unités. Elle sera pourvue en Alcantara avec les teintes de Gazoo Racing et des inserts en fibre de carbone sur le tableau de bord.

Le comportement du modèle sur route et en ville

Sur route, l’habitacle permet de retrouver les apports BMV. Cela porte sur les commodos, la molette de commande du système multimédia.

La position de conduite reste plutôt courte. Le maintien est excellent. Le 4 cylindres dévoile un son plutôt agréable.

En ville, il faut demeurer en mode standard. La douceur est de mise.

Cela concerne à la fois la suspension, le moteur, la boîte et la direction. La conduite se fait tout en souplesse.

La Toyota Supra 2.0 apporte silence et confort. Toutefois, il faut émettre des réserves sur l’aide au maintien en file.

La conduite en mode Sport

Pour ce modèle, la transmission est beaucoup plus rapide. De plus, la direction et les amortisseurs gagnent en fermeté sans marquage spécifique.

La conduite est d’autant plus agréable grâce à une bonne souplesse de suspension. Cela permet de rouler sans trop de difficulté sur les routes secondaires de plus en plus abîmées en France.

Quant au volant, il est bien informatif. Le train avant est suffisamment précis avec un châssis tout en équilibre.

L’homogénéité de la Supra 2.0 de Toyota proscrit tout type de radicalité.

Une boîte parfois trop lente

Malgré une bonne sélection des rapports, la boîte enregistre quelquefois une lenteur de réaction lors de l’usage de palettes. Sinon, le freinage tout en puissance est endurant grâce à la commande précise de la pédale.

Dans tous les cas, sur un circuit sinueux, le grip est performant avec un train avant bien rigoureux. Repérez d’autres essais autos en cliquant ici.

Crédit Photo : larevueautomobile.com & largus.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *