2021 s’annonce plus rigoureuse en termes de malus pour les autos. Je vous fournis plus de détails à ce sujet.

Le seuil de déclenchement en question

Le malus va débuter plus tôt en 2021. La norme WLTP qui remplace l’ex-norme NEDC depuis mars 2020 est applicable dès 131g / km de CO² et non 138g /km.

Quant à la progression des montants, elle est similaire. Toutefois, elle est avancée de 7 grammes. 1 074 € de malus est effectif dès 154g /km et non 161g /km comme auparavant.

Les montants progressent ainsi que les valeurs de CO². Cela entraîne un malus plus important.

Elle est de 500 € jusqu’à 151g /km, et de 1 000 € jusqu’à 164g /km. A 179g /km, le tarif est de 2 000 €.

A 190 km/h, il est de 3 000 € et de l’ordre de 4 000 € à compter de 199g/ km.

Une surenchère du montant maximal

En 2020, le malus maximal de 10 000 € passe à 20 000 €. En 2021, le record est atteint avec un passage à 40 000 €.

De plus, la courbe progresse exponentiellement. Pour 20 000 € à compter de 213g /km en 2020, la facture est de 20 000 € à 206g /km et de 40 000 € à partir de 226g /km.

Le poids des véhicules en question

Revendiqué par les députés dès 2019, le deuxième malus pour la taxation des voitures trop lourdes est de nouveau d’actualité. Elle est à l’ordre du jour et figure dans les amendements de la Commission de développement durable de l’Assemblée Nationale.

Elle entre dans le cadre de l’élaboration de la loi de Finances 2021. En fait, elle risque une intégration à travers une Loi climat présentée fin 2020 pour une discussion en 2021.

Pour l’heure, le Ministre de l’Economie se montre réticent pour l’actuelle Loi de Finances. Le malus de poids n’est pas encore disponible en 2021.

Néanmoins, 2022 risque d’être l’année de sa mise en place.

Les taxes qui ne sont plus applicables en 2021

Cela concerne la surtaxe à la carte grise pour les modèles de plus de 36 CV. Elle porte sur les véhicules neufs et d’occasion.

Cette taxe plafonnée à 8 000 € est supprimée. Par ailleurs, le malus sur les véhicules d’occasion de plus de 10 CV est aussi concerné.

Cette taxe est réduite d’un 10ème par année entamée à partir de la date de 1ère immatriculation, avec un règlement à effectuer au moment de son immatriculation. Quant au malus annuel sur les véhicules les plus polluants, il s’adresse aux véhicules immatriculés depuis 2009.

Chaque année, le propriétaire dispose d’un titre de perception de la taxe. D’autres sujets sont présents ici.

Crédit Photo : largus.fr & caradisiac.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *