DS veut faire la différence avec la DS 9–E. Je vous fournis plus d’infos au sujet de ce modèle.

Le concept plus amélioré pour la DS 9–E

La 225 est prise comme référence avec le même 4 cylindres 1,6 Pure Tech et une puissance de 180 à 200 ch. Il ne faut pas oublier la boîte automatique  E A T 8.

Cette dernière abrite un moteur électrique de 110 ch. Par contre, la nouvelle batterie lithium-ion comprend une chimie améliorée.

Cela permet de profiter de l’augmentation de la densité énergétique avec une capacité brute de 11,9 à 15,6 kWh, sans réelle modification du volume et de la masse. Ainsi, le véhicule acquiert 13 km d’autonomie électrique en cycle WLTP et propose 70 km.

Par ailleurs, la puissance maximale de recharge reste à 7,4 kW et la charge complète dure    2h 23 contre 1h 45 auparavant.

Le type de performance de la DS 9-E

Comparativement à l’E-tense 225, l’E-tense 250 annonce deux dixièmes de moins avec 0 à 100 km/h en 8,1 secondes avec 1000 m départ arrêté en 27,7 secondes. Toutefois, la DS 9 propose une belle vivacité.

Côté confort, la transmission intégrale dispose d’une sérénité en plus. En effet, le train est mieux verrouillé et se révèle beaucoup plus calme lors des freinages appuyés notamment en conduite dynamique si la route s’avère détrempée.

Une expérience totale avec les options

Pour un confort sans égard, il faut acheter en option les suspensions DS Active Scan en ajoutant 1 100 euros de supplément s’il s’agit de la finition Performance Line +.

Ce type de suspension est de série avec la finition Rivoli +. Concrètement, c’est un amortissement sous pilotage en temps réel.

En fait, une caméra permet d’identifier les imperfections de la route. Le résultat vaut la peine.

Les autres points forts à retenir

La DS 9 promet un confort de tapis volant sans exagération aucune. Il faut ajouter l’insonorisation poussée, des matériaux d’un grand raffinement.

Quant à la planche de bord, elle combine l’originalité et l’ergonomie. L’espace est aussi vaste à l’avant comme à l’arrière.

L’habitacle fait penser à un véritable cocon qui permet des heures de conduite sans fatigue ressentie. Le volume du coffre est d’une grande capacité.

La capacité de la batterie

La batterie favorise le franchissement sans mettre l’accent sur l’éco-conduite. Il suffit d’opter pour le mode électrique pour atteindre 50 km d’autonomie.

Le mode hybride permet de rejoindre les 200 km. L’ajout de l’électricité réduit considérablement la consommation de sans-plomb.

La consommation moyenne est de 5,9 l/100 km. Retrouvez d’autres sujets ici.

Crédit Photo : largus.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.