Aramis auto a confié un sondage auprès de l’Institut Kantar. Je vous livre quelques détails sur l’attachement relatif aux véhicules fabriqués en France.

La perception du « Made In France »

A la base, les français sont attachés aux constructeurs hexagonaux. Ils posent des conditions pour acheter les productions chinoises.

Toutefois, les voitures électriques peuvent changer la donne d’ici quelques ans.

Le pouvoir d’achat en question

La crise sanitaire liée au Covid-19 a érodé le pouvoir d’achat chez 1/3 des sondés. Le prix de vente des véhicules devient un facteur prépondérant.

En effet, 65 % des enquêtes mettent en avant ce critère. Le type de moteur vient en seconde position à 51 %.

Le confort suit de près avec 49 %. La consommation de carburant est à 45 %.

Les chiffres concernant les marques françaises

En parallèle, 37 % des personnes interrogées avouent leur attachement aux marques françaises. Le taux a connu une augmentation de 7 % par rapport à l’année 2020.

En fait, les efforts des constructeurs français ont porté leurs fruits. En réalité, les consommateurs sont séduits par le rapport qualité/prix des modèles.

Les consommateurs communiquent sur leur fidélité à une marque donnée. En revanche, les créations d’emploi sont soulevées par 39 % des enquêtés.

Le paradoxe français

Dans la même foulée, les préférences portent sur les véhicules de marque étrangère fabriqués en France. Il faut citer le cas de la Toyota Yaris.

Ce choix est préféré à une voiture française conçu dans d’autres pays comme la Renault Clio, la Peugeot 208. La confusion est à son comble avec les véhicules fabriqués à l’étranger.

Cela concerne surtout la Peugeot 3008, la Dacia Spring dotée d’un moteur électrique. Quant à la DS9, elle est fabriquée en Chine à Shenzen.

Il s’agit pourtant d’un fleuron du savoir-faire à la française. Il ne faut omettre la Citroën C5X, la BMW iX3 ainsi que la Polestar 2.

En 2022, le Smart For Two va déménager en Chine en délaissant l’usine d’Hambach en Moselle.

Un achat peu transparent dans le futur

La plupart des consommateurs français vont acquérir des voitures chinoises sans être au courant. Les constructeurs européens veulent profiter de coûts de production réduits tout en étant proche de la zone de production de batteries électriques.

Le prix va influer sur l’attrait pour l’offre de modèles chinois. C’est le cas de plusieurs versions comme les MG, les Lynk & Co, les Seres et les Always.

Il s’agit des modèles 100 % électriques, des hybrides, des hybrides rechargeables en location. Retrouvez plus de sujets ici.  

Crédit Photo : automobile-propre.com & largus.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.