Les modèles se succèdent et la Golf GTI en est à sa 8ème version. Je vous propose d’explorer l’essentiel sur ce véhicule phare de la marque Volkswagen.

Une puissance très attendue

Le seuil des 300 chevaux est franchi avec traction. Avec cette Golf GTI Clubsport , la base du bloc de la Ri porte à 265 ch. voire 290 ch., avec overboost en 10 secondes.

Pour l’heure, les exemplaires sont limités à 200 pièces commercialisées dans l’hexagone.

L’aspect extérieur distinctif

En fait, les signes de différenciation par rapport à la version standard sont bien repérables. Il faut signaler les appendices aérodynamiques.

A l’avant, il convient de retenir les ailes qui donnent plus d’agressivité au bouclier. De plus, ces ailes procurent un flux d’air à destination des roues pour une bonne ventilation des disques.

Côté regard, le liseré rouge est présent ainsi que la calandre en mode nid d’abeille. La face avant dispose d’un vrai caractère et le train avant est nettement plus lourd au cours d’une conduite à grande vitesse.

Les autres aspects qui font la différence

La Golf GTI Clubsport embarque des roues de 19 pouces. Elles sont montées en série           en P Zéro.

En option, il est possible de disposer des pneumatiques Michelin Sport Cup 2. Les roues adoptent un dispositif de freinage qui a fait ses preuves.

Les pneus lookés en rouge sont nichés avec une plaque au logo GTI. Par ailleurs, un shipping Clubsport blanc sur noir rehausse le tout.

Les rétroviseurs noirs apportent un contraste bluffant.

Des signes toujours bien renforcées

A l’arrière de la Golf GTI 8 Clubsport, le spoiler intégré est tout en noir afin de donner encore plus d’allant. De plus, il sert d’appui pour la grande vitesse.

Ne manquez pas la double trompette ainsi que le diffuseur noir. Il se détache aisément de la jupe arrière. Le côté bi-ton est une belle trouvaille.

Il est possible d’opter entre la couleur rouge ou blanche. Pour sa part, le blanc nacré est sublime. Pour une teinte unie et noire, la peinture est en option.

Un habitacle bien adapté au côté sport

L’environnement Golf habituel est retrouvé sans grande originalité. Le Véhicule Dynamics Manager se charge de la gestion des systèmes d’intervention.

Il faut citer notamment le différentiel autobloquant ou encore la suspension pilotée. Il faut noter le contrôle électronique de trajectoire qu’on peut désactiver.

Le mode Spécial du sélecteur de mode de conduite est une variante du mode sport. La diffusion comprend 2 sortes d’échappement originales.

La sellerie intérieure est ArtVelours. Découvrez d’autres modèles auto ici.

Crédit Photo : autoplus.fr & motor1.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *