Les versions hybrides des italiennes se succèdent mais  gardent leurs particularités. Je vous propose le test de la Fiat Panda City Cross Hybrid 2020.

Quelques infos sur le Fiat Panda hybride

Cette citadine disponible désormais en hybride n’est pas sans rappeler la toute première génération de la 4 L Italienne. Elle a su se distinguer avec un tarif accessible et une forme cubique qui symbolise les monospaces tout en évoquant les actuels SUV.

Elle est passée du GNV au GPL pour aboutir à l’hybride. Les déclinaisons ont connu l’essence, le diesel, le gaz naturel.

Les deux roues sont devenues des quatre roues motrices. La plateforme est la même que celle de la Panda traditionnelle et la  500.

Le mode d’hybridation embarqué

Il faut compter sur une batterie lithium de 12 V. Un alterno démarreur peut procurer une puissance électrique de 3,6 kW qui appuie le moteur thermique.

Le moteur thermique profite d’un bloc neuf via un trois cylindres de 1 L pour une puissance de 70 Ch. Pour sa part, le cylindre Twinair 85 Ch demeure d’actualité.

Le couple gravite à 92 Nm avec une boîte 6 plus courte pour plus de dynamique lors de la circulation urbaine.

Le comportement sur la route de la Fiat Panda City Cross

Pour atteindre le 0 à 100, il faut 14,7 secondes. Néanmoins, le véhicule effectue des rejets de 89 g de CO² pour une consommation d’énergie très économique.

Toutefois, il est compliqué d’aller au-delà des 5,2 l / 100 km. Au démarrage, le moteur émet un son plutôt agréable.

Rien de comparable au son mélodieux d’un V8, certes. Pour autant, les concepteurs ont fourni un gros effort au niveau du traitement  du son.

Nul besoin de subir les bruits insupportables du Twinair. Bien sûr, ce son disparait en cours d’accélération.

Quel dommage que les concepteurs n’aient pas rénové le châssis. Datant de 8 ans voire de 17 ans en tout, il gagne à disposer d’une formule plus actualisée.

En effet, chaque enchaînement de virage fait bouger légèrement le châssis.

Une bonne habitabilité au final

 Elle bénéficie d’une banquette arrière coulissante de série. Elle affiche également une boîte à gants de grande capacité, ainsi que d’un coffre de 225 litres.

La City Cross est dotée de boucliers de plastique noir. Les passages de roues sont issus du même tonneau.

Il ne faut pas omettre les barres de toit ainsi que le bosselage de plastique avec la couleur de la carrosserie reportée sur les flancs. En fait, le Fiat Panda City Cross Hybride a toujours connu de faux airs de SUV bien avant l’heure.

Quelle que soit la version adoptée, la 4 L Italienne ne subit pas les affres du temps et de l’engouement grâce à son style facile à reconnaître. Retrouvez d’autres essais autos ici.

Crédit Photo : automobile-magazine.fr & photoscar.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *