Après les marchés britanniques, Ford mise sur la préparation automobile en Europe. Je vous propose plus de détails sur cette ouverture de la marque américaine.

Les marchés européens ciblés par Ford

Hormis les véhicules traditionnels, Ford s’attaque également du tuning des voitures utilitaires. Désormais, la marque à l’ovale bleu vise non seulement la France mais aussi l’Hongrie, les Pays-Bas, la Roumanie et la Norvège.

Les modifications vont concerner le Transit Custom et le Transit Connect. La transformation va être effectuée par la firme MS-RT.

Habituellement, il s’agit de véhicules peints en blanc.

Les modifications disponibles sur les utilitaires

Les utilitaires vont profiter d’un kit carrosserie dédié. Il faut citer la présence d’une double sortie d’échappement, de jantes OZ 18 pouces.

Il faut compter sur des ailes larges, des couleurs gaies et une présentation plutôt sportive. L’intérieur propose une ambiance course.

Les sièges sont dotés de cuir Nappa, des inserts en fibre de carbone et du volant siglé MS-RT. Les transformations mécaniques sont inexistantes.

En effet, le 2.0 Diesel de 185 ch ne change pas, ainsi que les trains roulants.

Les apports du Tuning

Le tuning est apprécié par son côté loisir populaire. Parfois, il peut s’avérer coûteux.

Certains préparateurs sont renommés grâce aux travaux de qualité qu’ils offrent. La plupart sont des réparateurs constructeurs qui font partie d’une enseigne.

Le reste est composé de préparateurs indépendants. L’univers du tuning comprend des concours d’accélération ou runs pour la comparaison des performances.

Les shows ou rassemblements de voitures modifiées côtoient des concours de systèmes audio avec forces puissances sonores.

Les divers types de tuning

Fondé dans les années 1930, le tuning a vu le jour aux Etats-Unis avec les hot rods. Les amateurs de musique rap le revendique dans les années 1970.

Actuellement, le tuning a connu plusieurs variantes. Le Kustom exige des pare-chocs chromés et des pneus à flanc blanc pour les véhicules d’avant 1965.

Le pro-touring concerne les modèles américaines vintage ou muscle cars. Quant au lowriding, c’est une trouvaille des latino-américains de la Côte-Ouest qui dotent leurs engins d’une suspension hydraulique héritée de vieux avions.

En outre, une variante du lowriding est nommée le pinshipping avec une déco différente. Par contre, le style Donk fait appel à des pneus surdimensionnés et des carrosseries ornées de peintures originales.

Le Dub est réservé aux véhicules haut de gamme. Le Retro Build permet la modification d’un muscle car en old-shool.

Découvrez d’autres news ici.

Crédit Photo : lalibre.be & lesechos.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *