Je vous propose d’en savoir plus sur l’évolution du système Crit’Air. La nouvelle Ministre de la Transition Ecologique veut ajouter plus de rigueur.

L’interview de Barbara Pompili sur BFM TV

Interrogée sur le système Crit’Air, la Ministre souhaite remettre sur le tapis la révision de ce concept. Elle désire une adaptation des vignettes même si elle admet qu’elles constituent une bonne base.

Sans fournir plus d’indication, elle parle de travail à long terme. La prise en considération des normes récentes ainsi que la puissance du moteur est possible.

Cette disposition va servir à empêcher les véhicules neufs et puissants de profiter de vignettes avantageuses s’ils disposent de moteurs thermiques. Selon Barbara Pompili, il faut prioriser l’établissement de zones à faible émissions vers la fin 2020.

Les restrictions de circulation vont concerner plus de métropoles. Ces restrictions de circulation vont se référer au système Crit’Air.

Les dernières news concernant Crit’Air

Crit’Air est aussi connu sous l’appellation certificat qualité de l’air. Il s’agit d’un document sécurisé disponible en France.

Il repose sur les informations précises sur la carte grise ou certificat d’immatriculation d’un véhicule. Ce document sert d’attestation du niveau d’émission de polluants en référence à la norme européenne d’émission adéquate.

Ce certificat procure des atouts pour les engins les moins polluants. Il est obligatoire pour la circulation ou le stationnement dans des zones à circulation restreinte.

En effet, la loi de transition énergétique pour la croissance verte autorise les maires et les présidents d’établissement public de coopération intercommunale à la mise en place des zones à circulation restreinte.

L’objectif du système Crit’Air

Ce système est représenté par un autocollant coloré et sécurisé via la vignette ou pastille Crit’Air. Elle doit être posée sur la partie inférieure droite du pare-brise intérieur du véhicule.

Elle est mise à l’avant de l’auto sans pare-brise. L’autocollant peut être acheté et commandé en ligne.

6 certificats de couleurs différentes sont présents selon le type de motorisation et la norme européenne d’émission. La motorisation inclut le mode électrique, le moteur à hydrogène, le moteur à essence ainsi que le Diesel.

Lorsque la norme européenne d’émission n’est pas disponible, la date de la 1ère immatriculation est suffisante. Au cours du contrôle technique, la mesure de la pollution du véhicule n’est pas considérée.

En effet, les données sont incomplètes concernant le degré de pollution. Les mesures disponibles portent exclusivement sur le monoxyde de carbone et l’opacité des fumées d’échappement.

 Découvrez d’autres actus ici.

Crédit Photo : ouestfrance-auto.com & .cardy.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *