Face à l’homologation demandée pour les constructeurs en termes de CO2, Ford met en place l’hybridation légère sur la Ford Focus. Je vous emmène dans l’univers hybride de ce modèle.

Les enjeux de la mHEV de la Ford Focus

Après la Puma et la Fiesta, Ford mise aussi sur le Focus pour l’implantation de la micro-hybridation. Cette technique fait appel à la pose d’un alterno-démarreur, d’une batterie.

L’ensemble est rattaché à un réseau électrique 48 V dédié. Ce dernier autorise la récupération de l’énergie, au cours du freinage.

Quelques étapes d’accélération promettent un rab de 24 Nm de couple.

Le mode de motorisation mHEV

La micro-hybridation admet deux options, à travers le 125 ch et le 155 ch. Le concept repose sur un 3 cylindres 1.0 suralimenté.

D’après le constructeur, le moteur mHEV 155 ch propose un rendement 2 fois plus élevé comparé, à un moteur essence de 145 ch en 2.0l. Le rendement énergétique connaît une progression de 45 % en NEDC.

L’outil numérique embarqué avec la Ford Focus

Le must have concerne l’instrumentation numérique chez les constructeurs. La Ford Focus est dotée d’un écran 12,3 pouces personnalisable.

Ainsi, il procure toutes les informations concernant la conduite. La version hybride comprend un mode dédié.

En outre, le modèle intègre un modem 4 G. Il permet de profiter d’alertes en temps réel concernant les dangers locaux.

Les alertes vont figurer sur l’outil numérique.

Le principe du mHEV

Il s’agit d’un moteur sans mode 100 % électrique. Il n’est pas similaire aux HEV et aux PHEV.

L’enseigne américaine met de côté les Ecoboost 1.0 litre de 125 ch et 150 ch proposés en 100 % essence. Les commandes en mHEV sont disponibles à partir du mois de juillet.

Des finitions inédites sont offertes pour ce petit modèle de Ford.

Les autres initiatives plus écolos de Ford

Suite à l’avènement du Puma, l’hybridation légère s’adresse aux petits modèles du constructeur. 2020 est la période de l’électrification tous azimuts.

Cela concerne également l’assistance électrique. Tout y passe à travers l’hybridation classique, la micro-hybridation, le plug-in hybrid et le tout électrique.

Le 100 % électrique est illustré par le SUV Mustang Mach-E. L’hybride rechargeable correspond au modèle Kuga.

Avec l’acquisition du brevet Toyota, les hybrides classiques incluent la Mondeo, le Galaxy, le S-Max.

Grâce à toutes ces initiatives, Ford espère booster ses ventes dans un créneau de plus en plus sollicité pour préserver l’environnement.

D’autres modèles sont proposés ici.

Crédit Photo : larevueautomobile.com & fr.motor1.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *