De nombreuses occasions permettent d’entendre parler de la cote auto ou cote Argus. Je vous propose de connaître les bases de la cote Argus.

A propos de la cote Argus

C’est un instrument de référence pour définir la valeur réelle d’une voiture d’occasion à un temps déterminé. Cet outil autorise l’estimation du prix d’un véhicule lors d’un achat, d’une vente voire au cours d’une estimation.

Au cours d’une transaction, la cote Argus fournit une évaluation utile à la fois pour l’acquéreur et le propriétaire de l’engin. La publication de la Cote Argus date de 1927.

La spécificité de la Cote Argus en France

Dans l’hexagone, la cote Argus propose un accès libre et entièrement transparent. Durant des décennies, la cote Argus a servi de référence auprès des professionnels du secteur, des professions réglementées.

Il ne faut pas omettre l’administration ainsi que les assureurs et les particuliers. Les professionnels concernent les constructeurs, les concessionnaires, les garagistes, etc.

Les professions réglementées portent sur les notaires, les avocats, les huissiers de justice, les experts-comptables, etc. L’administration est représentée par les services de police, de la douane, de la justice ainsi que le Trésor Public.

La petite histoire de l’Argus automobile

Au départ, l’Argus est un journal dédié à l’automobile.  Il est créé en 1927 sous l’égide de Paul Rousseau.

Le nom Argus provient du grec Argos qui signifie posséder 100 yeux. Cet hebdomadaire publie chaque semaine un tableau du cours des voitures d’occasion.

Depuis, il sert de référence pour le calcul de la voiture en temps réel. Actuellement, le site internet de l’Argus autorise l’obtention d’une cote Argus.

Il suffit de procurer le numéro d’immatriculation ou le numéro CNIT, situé sur la carte grise.

Le mode d’usage de la cote Argus

L’arrêté publié dans le Journal Officiel du 9 novembre 1944 relate de l’indemnisation des véhicules réquisitionnés par les autorités militaires. Cette démarche a permis l’officialisation de la cote automobile.

A compter de cet arrêté, la cote Argus demeure la cote de référence. Elle est valable devant les tribunaux dans le cadre d’un litige.

Elle sert aux compagnies d’assurances pour calculer les indemnisations lors d’un sinistre auto. Elle est utilisée par les notaires pour les successions.

Les entreprises ont recours à la cote Argus pour définir la valeur de leurs flottes. La cote Argus est une base de négociation.

Le cours moyen Argus est une pondération des paramètres d’usage standard définis par l’hebdo l’Argus. Pour connaître d’autres aspects pratiques, rendez-vous ici.

Crédit Photo : paruvendu.fr & autoplus.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *