Souvent rencontré sur les voitures thermiques, le système de diagnostic embarqué ne date pas d’hier. Je vous dévoile le parcours de ce dispositif qui a gagné en sophistication.

A propos de l’OBD

Dans  les années 1980, les constructeurs ont eu recours à l’électronique dans les véhicules. Au départ, le calculateur de contrôle moteur ou calculateur d’injection sert à la gestion du fonctionnement du moteur pour contrôler les défaillances.

En 1985, les Etats-Unis initient les techniques de détection d’émissions polluantes.

Le cas de l’OBD II

Il s’agit de l’interface d’accès au système de diagnostic embarqué. Il favorise la lecture des problèmes via le DTC grâce au dispositif informatique embarqué.

Les informations proviennent en temps réel de capteurs connectés aux calculateurs de bord. Un voyant de type MiL signale un dépassement des seuils en entrainant un allumage.

La réglementation européenne

L’E-OBD repose sur la réglementation OBD US. Il est devenu obligatoire à compter de janvier 2001 pour les véhicules essence à allumage commandé.

La date de départ est janvier 2004 pour les modèles diesel à allumage par compression. Les véhicules utilitaires et GPL /GNL sont assujettis depuis 2007.

L’E-OBD ou European On-Board Diagnostics détecte les défaillances liées au dépassement des seuils d’émission E-OBD. Le signalement est fait sur le tableau de bord via un voyant.

Le stockage est disponible dans la mémoire du calculateur de contrôle moteur.

Les OBD actuels

Plusieurs articles sont disponibles dans le commerce. Dans le cas d’OBDeleven, il s’agit d’un appareil de type bluetooth.

Il peut faire des diagnostics professionnels. Il favorise l’activation de plusieurs fonctions dans un véhicule.

Par ailleurs, il facilite l’accès aux systèmes du véhicule à l’aide d’une application de Smartphone. Il faut brancher l’adaptateur OBDeleven sur le port de diagnostic OBD II.

Ensuite, il faut lancer l’application téléchargée. Cela permet d’ôter les codes défaut et d’effectuer plusieurs personnalisations.

Cela concerne l’éclairage intérieur, le fonctionnement des clignotants, la fermeture des fenêtres, entre autres. Le système est opérationnel sur les modèles Audi, Volkswagen, Skoda et SEAT.

La version Pro de l’OBDeleven

Les fonctions avancées comprennent les informations de l’unité de contrôle secondaire, les réinitialisations de l’unité de contrôle, l’adaptation, les paramètres, les tests de sortie. Les autres fonctionnalités portent sur le système de freinage antiblocage, les commandes d’airbag.

Il faut ajouter la personnalisation des affichages et des couleurs. Il faut inclure l’ajustement des corps d’accélérateur ainsi que les paramètres de direction.

Une appli en un clic peut programmer  de façon automatique. Retrouvez plus de news ici.  

Crédit Photo : fr.wikihow.com & smartdiagnosticauto.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.