En 2022, l’Union Européenne souhaite l’équipement d’une boîte noire sur les véhicules neufs. Je vous propose plus de détails sur ce dispositif de sécurité routière.

Un complément aux  assistances à la conduite

L’Europe cible la réduction du nombre d’accidents et de morts sur les routes. Les assistances à la conduite sont opérationnelles.

Il s’agit des appareils de surveillance de perte d’attention du conducteur. Cela porte également sur le freinage automatique d’urgence, la détection en marche arrière voire l’adaptation intelligente de la vitesse.

Ainsi, les nouveaux véhicules homologués en 2022 doivent inclure tous ces composants précités. Par ailleurs, ces aides à la conduite vont accueillir une boîte noire similaire à celle d’un avion.

Le mode opératoire de la boîte noire

La boîte noire va enregistrer les informations de conduite. Cela va inclure l’avant, l’après et pendant un choc.

Les données vont intégrer la vitesse, le freinage, la position et l’inclinaison du véhicule sur la route. Il faut inclure l’état et le taux d’activation des équipements de sécurité comme les airbags et autres aides au freinage ou le port de la ceinture.

Le recueil des informations

L’accès aux informations est destiné aux forces de l’ordre. Les policiers et les gendarmes peuvent cerner la conduite en excès de vitesse.

De leur côté, les conducteurs sont invités à davantage de prudence. En matière de collecte des données, l’anonymat et la protection sont garantis selon les autorités.

En effet, l’appareil enregistreur n’accède pas au numéro complet d’identification du véhicule ou VIN. Ainsi, le propriétaire du véhicule ne peut pas être révélé.

Le système élu par le Ministère des Transports

Il s’agit de VDO Daylon, une filiale de Siemens. Elle équipe actuellement la police de Berlin.

Cette boîte noire ou USD 2.0 est une puce électronique. Elle enregistre en continu les paramètres contrôlés par le conducteur.

Il faut citer la vitesse, l’accélération, la décélération. Il ne faut pas omettre la direction, le freinage, les clignotants ou l’éclairage.

Lors d’un accident, la mémorisation cible les 30 dernières secondes. Les 15 secondes suivantes concernent l’enregistrement et la mémorisation des données.

En tout, 45 secondes sont disponibles pour l’analyse de l’accident.

Le fonctionnement de la boîte noire

La boîte noire USD 2.0 fait appel à des capteurs internes comme des accéléromètres et des compas. L’extraction des données sert à l’analyse.

Une pile est utile pour le stockage en mémoire de la boîte scellée et confidentielle. Découvrez plus de thèmes ici.   

Crédit Photo : lavoixdunord.fr & bfmtv.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.