Les constructeurs élargissent leurs gammes avec plusieurs modèles. Je vous propose d’en savoir plus sur ce concept qui devient plus populaire.

La définition basique de l’hybride

L’hybridation revient à associer un moteur thermique à une unité électrique. L’objectif consiste à réduire la consommation de carburant.

L’élément électrique ne peut être utilisé lors des  manœuvres, s’il s’agit d’un petit dispositif.

Les différents modes de l’hybride

Le micro-hybride ou mild hybrid porte sur un véhicule thermique traditionnel avec une assistance électrique qui réduit la consommation de carburant de 5 à 10 %. Quant à l’hybride classique, il permet la conduite électrique sur de très courtes distances et permet les manœuvres via l’autoproduction électrique.

La baisse de carburant atteint 40 %. En ce qui concerne le plug-in ou hybride rechargeable, le véhicule nécessite un branchement au réseau pour disposer des électrons nécessaires.

L’autonomie tourne autour de 50 km.

Le système de freinage de l’hybride

Le dispositif de ralentissement fait appel à un frein moteur unique. S’il s’agit d’une conduite normale, 80 % des freinages sont du ressort de l’unité électrique.

Les 20 % sont représentés par des freinages appuyés et l’aspect hydraulique ou freinage dissipatif. En fait, les éléments de freinage comme les plaquettes de frein et les disques de frein sont moins sollicités sur un hybride.

Les autres facteurs à considérer

La présence de la batterie occulte souvent le volume de chargement du coffre. Pour la Peugeot 3008, la capacité initiale de 520 litres revient à 395 litres.

La Renault Captur €-Tech passe de 536 à 379 litres. Au niveau des pneumatiques, une voiture plug-in peut être plus lourde que les modèles à essence ou diesel.

Néanmoins, le surpoids est davantage concentré à l’arrière. Cela permet de garder un juste équilibre sur les contraintes liées aux pneumatiques.

Le coût de l’électricité sur un hybride

Pour l’hybride classique, le moteur thermique permet la production électrique pour réduire la consommation de carburant. Quant au modèle hybride rechargeable, il peut être alimenté à domicile.

Le plein dure entre 5 et 6 heures pour un coût moyen de 40 € pour 100 km parcourus. Ce montant est nettement inférieur à un plein de carburant.

Le bon usage d’un hybride rechargeable

Pour une utilisation optimale, il faut trouver un branchement disponible. En France, 38 000 bornes électriques sont opérationnelles.

Pour la recharge, il est préférable de faire appel à une carte dite de recharge universelle. Les marques les plus populaires incluent Newmotion, Chargemap et Kiwhipass.

Une voiture hybride rechargeable permet de faire plus d’une centaine de mètres quand la batterie affiche 0 %. Retrouvez plus de sujets ici.  

Crédit Photo : science-et-vie.com & fr.motor1.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.