Je vous propose d’en savoir davantage sur le futur ordinateur du constructeur allemand. Il va porter sur un outil  dynamique de véhicule via l’Integrated Vehicle Dynamics.

Un système centralisé chez Audi

Face aux enjeux des interactions entre les nombreux systèmes embarqués automobiles, l’entreprise d’Ingolstadt veut faire la différence. Elle signale un dispositif beaucoup plus performant comparé à ceux présents sur les modèles présents sur le marché.

Il s’agit d’une sorte de cerveau central en charge de la gestion de nombreux paramètres et de multiples applications.

Le dynamique du véhicule en question

D’après les responsables d’Audi, les futurs modèles de la gamme vont intégrer un ordinateur 10 fois plus puissant. Ainsi, il sera apte au pilotage de plus de 90 fonctions suivant l’utilisation et le segment spécifique du véhicule.

Même si la date de lancement  n’est pas encore communiquée, plusieurs sources internes dévoilent l’installation du système sur les futures générations mis en vente par la marque allemande.

Les modèles concernés par le système informatisé

Cela va inclure la compacte Audi A3, le grand SUV coupé Q8. Il faut également citer la belle Audi E-Tron entièrement électrique.

En fait, l’Integrated Vehicle Dynamics est également polyvalent. Il faut noter la présence de technologies de récupération d’énergie au freinage.

Les batteries vont profiter de 30 % d’autonomie dans un avenir proche. Dans le futur, un processeur de dynamique de véhicule intégré va proposer la gestion du contrôle de quelques éléments majeurs.

Il faut retenir la dynamique longitudinale, la dynamique latérale. Il ne faut pas omettre la gestion de l’énergie et le groupe motopropulseur.

Le mode de récupération d’énergie

En réalité, la majorité des futurs modèles vont bénéficier de l’électricité. Grâce à ce mode de déplacement, l’ordinateur de dynamique du véhicule peut contrôler la récupération d’énergie.

Ainsi, la batterie peut maintenir la charge le plus longtemps possible. Ce processeur va également opérer sur les voitures thermiques, les moteurs à traction avant.

Il ne faut pas négliger les moteurs à traction intégrale ou à propulsion arrière.

Les spécificités du capteur

Le capteur propose une capacité de calcul de données précises. De plus, il se charge de l’exécution des fonctions avancées de l’assistance du conducteur.

Le capteur sera capable de soulever le véhicule à l’extérieur d’un virage pour contrer les forces centrifuges jusqu’à 1 200 Newton/mètre. Cette opportunité est réalisable en quelques millisecondes.

Elle va simplifier la gestion des situations de virage rapide pour une meilleure stabilité de l’auto. Découvrez d’autres innovations en cliquant sur ceci.  

Crédit Photo : fourtitude.com & caradisiac.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *