Les constructeurs automobiles ont annoncé une chute des ventes des voitures neuves, la crainte du coronavirus empêchant les consommateurs de sortir de chez eux. En Mars, les ventes de voitures neuves ont chuté de plus de 72 % en France et pourraient être en baisse de 20 % sur l’année.

Depuis le milieu du mois, le gouvernement français a pris des mesures drastiques afin de stopper la propagation du virus. Les autorités ont en outre annoncé le confinement sur tout le territoire français. Toutes les activités non essentielles ont été fermes, y compris les concessionnaires automobiles. La plupart des constructeurs automobiles ont par la suite fermé des usines en France et dans le monde pour limiter la propagation de la pandémie.

Une crise historique pour l’industrie automobile

C’est historique, ils n’ont jamais vu une telle chute, a déclaré le porte-parole de CCFA (Comité français des constructeurs automobiles, François Roudier. En mars, les ventes de voitures neuves françaises ont baissé de 72,2 %, soit 62 668 unités par rapport à l’année précédente, a-t-il précisé. Il a indiqué que pour le premier semestre, sur la base des estimations des entreprises françaises et étrangères, ils devraient enregistrer une baisse d’environ 30 %, ce qui les amènerait à une baisse de 20 % pour 2020.

Ils vont terminer l’année avec entre 1,7 et 1,8 millions de ventes de voiture neuves en France. Cette prévision était basée sur l’hypothèse que le confinement prendrait fin et que l’activité normale reprend finn avril ou début mai.

Un avenir encore incertain

Si la période de confinement est prolongée, les prévisions pourraient être encore plus faibles. Même s’il y a une forte reprise, les acteurs du secteur ne seront pas en mesure de compenser pleinement cette baisse considérable. Récemment, Moody’s a fortement revu à la baisse ses prévisions de ventes mondiales d’automobiles, passant d’une baisse prévue de 2,5 % cette année à une baisse beaucoup plus prononcée de 14 %. L’Europe occidentale devrait être la plus touchée, avec une baisse de 21 %, suivie des Etats-Unis avec une baisse de 15 %, de la Chine à 10 % et du Japon de 8 %.

Les concessionnaires avaient espéré continuer à commercialiser des voitures ces derniers mois, mais il y a eu peu de consommateurs, car il est devenu clair que le virus allait se propager plus vite. L’industrie automobile est actuellement en pleine crise et on ne sait pas encore comment le secteur va se relancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *