En juillet 2022, les autorités européennes ont établi que toutes les voitures particulières nouvellement immatriculées doivent être obligatoirement équipées de nouveaux systèmes de sécurité, conformément au règlement UE 2019/2144 publié par le Parlement européen.

Ces nouveaux systèmes comprennent une gestion intelligente de la vitesse, un dispositif qui empêche la voiture de démarrer si le conducteur a consommé des boissons alcoolisées, une boîte noire qui enregistre les données avant et après un accident, et d’autres solutions qui sont pourtant déjà présentes sur les voitures de dernière génération. La boite noire des voitures est une réponse aux nombreuses préoccupations concernant la sécurité routière. Ces systèmes pourraient aider à prévenir plus de 25 000 décès et 140 000 blessés dans des accidents de la route au cours des 18 prochaines années.

L’utilité de la boîte noire

Le Règlement 2019/2144 définit cet appareil comme « Event Data Recorder » ou EDR. Cette fonction enregistre les instants avant et après un accident de la route. Dans ce cas, les données relatives à la vitesse, au freinage, à la localisation des voitures, et à l’état d’activation des systèmes de sécurité du véhicule doivent obligatoirement être enregistrées.

Ce système ne permettra pas la manipulation des données par le conducteur. L’enregistreur de données d’événements garantira toujours l’anonymat, ne permettant pas l’identification du véhicule. Cependant, les données peuvent être utilisées par les autorités pour reconstruire la dynamique de l’accident et attribuer la responsabilité.

Ce qu’enregistre la boîte noire

De la taille d’un téléphone portable, la boîte noire est généralement connectée à l’unité de contrôle de l’airbag du véhicule. Le mécanisme de sauvegarde des données sera activé pendant les 15 secondes précédant un accident et les cinq secondes après.

Les paramètres qui seront enregistrés sont la vitesse, le freinage, le régime moteur, la force d’impact frontale et latérale, les mouvements de direction, la position de l’accélérateur et le fonctionnement des systèmes de sécurité.

Comment les informations seront-elles utilisées ?

Pour le moment, toutes les données collectées seront utilisées de manière anonyme, à des fins purement statistiques dans le but d’améliorer la sécurité routière. Par conséquent, les informations recueillies ne peuvent pas être utilisées pour établir des responsabilités en cas d’accident, même si les compagnies d’assurance et la police auront le droit d’accéder aux données.

L’objectif de l’utilisation de la boîte noire est d’aider à clarifier les conditions dans lesquelles un accident de la route s’est produit. D’ailleurs, depuis plusieurs années, les compagnies d’assurance proposent des couvertures incluant une boîte noire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.