Le véhicule à moteur hydrogène concerne davantage les transporteurs que les particuliers

Plusieurs responsables du transport routier ont apprécié l’avenir de leur mobilité. Je vous invite à en savoir plus sur l’avancée de la technologie à l’hydrogène.

Le rassemblement récent à Albi

Fin septembre 2021, une réunion a regroupé environ une dizaine d’acteurs de l’univers du transport routier. Le Tarn est l’endroit choisi pour en apprendre plus sur l’avenir de la mobilité, à travers l’hydrogène.

En effet, le constructeur américain Hyzon Motors a permis un test en réel d’un camion de 19 tonnes carburant à l’hydrogène. Le modèle a conquis les transporteurs et les entreprises liées de près aux déplacements de biens et autres marchandises.

En fait, le camion s’est illustré par le silence de l’engin ainsi que le confort et le mode d’accélération.

Une découverte efficace mais coûteuse

Le coût du camion oscille autour de 600 000€. En comparaison, une version diésel vaut 6 fois moins cher.

Ce tarif demeure élevé pour la plupart des structures. Néanmoins, les transporteurs veulent tous aller vers la transition énergétique.

Pour l’heure, le kilo d’hydrogène vert ou produit par électrolyse est 1,5 à 2 fois plus onéreux qu’un litre de gazole.

Les initiatives et les attentes

En tout cas, la filiale hydrogène d’EDF veut lancer un projet de couloir hydrogène au niveau des autoroutes du Sud. Le projet est soutenu par la région Occitanie.

En tenant compte des évolutions technologiques, EDF envisage de fournir un kilo d’hydrogène à 7 €, cinq ans plus tard. Ainsi, l’hydrogène peut devenir moins cher que le gazole qui connait une remontée récente.

Un transporteur pense que l’avenir de l’hydrogène est dans le transport lourd. Pour sa part, Mercedes a distingué les divisions autos et camions.

La marque a indiqué que les batteries ne sont pas faites pour  le secteur du transport de marchandises.

Des technologies adaptées aux besoins

Des constructeurs comme Volvo et Nikola ont investi dans des camions à batterie électrique. Toutefois, le poids de l’équipement demeure problématique.

A contrario, les véhicules légers connaissent un réel souci du fait de l’encombrement des réservoirs d’hydrogène. Il faut croire que l’hydrogène sera réservé aux camions et la batterie rechargeable destinée aux voitures légères.

Quelques détails sur la technologie d’hydrogène

Considérée comme une énergie physique qu’on peut stocker, l’hydrogène est inflammable. Néanmoins, il n’est pas polluant.

Un dispositif embarqué fait quelques 250 kg. Par ailleurs, l’hydrogène engendre seulement un rejet de vapeur d’eau.

De plus, le froid n’influe pas sur l’autonomie. Un équipement plus important est nécessaire à bord.

Il faut inclure une pile à combustible, une batterie tampon et un réservoir haute pression ainsi que des canalisations. La pile à combustible contient un matériau onéreux avec la présence de platine.

Retrouvez d’autres actus ici

Crédit Photo : programini.com & parismatch.com

Fan de voiture depuis la 205 GTI de mon père (oui ça date), je traque depuis la nouveauté, l’info exclusive sur la sortie du dernier modèle BMW ou autre ! En somme j’ardore les voitures, l’adrénaline qu’elles procurent en les conduisant ou simplement en les regardant #lambo 🙂