Les offres en occasion entrainent la décote des voitures électriques

Les voitures électriques ont enregistré une décote forte entre 2020 et 2021, en Allemagne principalement. Je vous propose plus de détails concernant cette tendance.

La situation du marché

Il faut noter que les aides multiples et les bonus masquent une réalité. En effet, le prix réel d’une voiture électrique est méconnu.

Comme il s’agit d’un marché en phase de transition, les progrès techniques évoluent rapidement. Le marché de l’auto électrique est similaire à une bulle spéculative qui s’apprête à exploser à tout moment.

Un constat provenant d’Allemagne

Selon le DAT ou Deutsche Automobil Treuhand, les valeurs résiduelles des voitures électriques notent une évolution importante. En une année, le véhicule électrique a perdu    5 points, comparativement aux autres énergies.

Les raisons possibles

En fait, l’offre d’occasion est beaucoup plus large. De l’autre côté, le marché du neuf progresse ainsi que les capacités des batteries.

Par ailleurs, les bonus et les aides ne fournissent pas les calculs véritables, au moment de la revente. En consultant les annonces, la décote est effective.

Certes, les acheteurs peuvent réaliser de bonnes affaires en achetant une voiture à zéro émission à faible coût. C’est surtout le cas d’une seconde voiture dans un foyer.

Par contre, les revendeurs peinent à dénicher un acheteur sans baisser considérablement le prix.

D’autres infos à considérer

Cette décote est moins présente au niveau du haut de gamme. Tesla n’est pas concerné car cette marque ne profite pas des aides et des bonus écologiques en raison d’un prix de vente onéreux.

Selon les spécialistes, la décote des voitures électriques équivaut à celle des véhicules thermiques classiques. Cela peut entraîner une perte de valeur équivalente à la moitié, en quelques années.

En effet, ces modèles chers à l’achat risquent une revente plutôt décevante.

Les batteries mises en cause

En réalité, les batteries constituent l’élément le plus cher du véhicule électrique. En effet, les voitures plus autonomes coûtent plus cher.

Elles disposent davantage de modules de batteries. Par ailleurs, la longévité des batteries demeure inconnue.

En fait, le marché ne dispose pas de recul suffisant. Une autre inconnue porte sur l’impact de la décote des véhicules lorsque les batteries seront dévalorisées.

De leur côté, les véhicules hybrides ne disposent pas de la même logique. Dans les faits, la batterie d’un hybride n’est pas complément déchargée.

De plus, la durée de vie ne pose pas le même problème. Le recyclage des batteries reste un enjeu dans un futur proche.

Retrouvez d’autres news ici.  

Crédit Photo : caradisiac.com & frandroid.com

Fan de voiture depuis la 205 GTI de mon père (oui ça date), je traque depuis la nouveauté, l’info exclusive sur la sortie du dernier modèle BMW ou autre ! En somme j’ardore les voitures, l’adrénaline qu’elles procurent en les conduisant ou simplement en les regardant #lambo 🙂