Les véhicules d’entreprises, un marché impacté par la Covid mais qui résiste

Le marché de l’achat de véhicules d’entreprise a été fortement impacté par la crise sanitaire.

Selon les chiffres de l’Arval Mobility Observatory (AMO), seuls deux mois ont connu une augmentation du nombre d’immatriculations par rapport à 2019, à savoir le mois de février (+9,8%) et le mois de septembre (+9,1%). Le premier confinement a généré un résultat catastrophique : -63,5% d’immatriculations en mars, -84,39% en avril et enfin -40,39 % en mai. Les mois suivant ont été plus modérés avec des diminutions de l’ordre de 6% à 3%.

Finalement, en cette fin d’année 2020, nous pouvons dire que le marché des véhicules d’entreprises a mieux résisté à cette crise que le marché des particuliers avec un recul de 18,22% sur 11 mois contre une baisse de 25,25% pour le marché national.

Les gagnants de l’année sont les véhicules à motorisations alternatives qui ont connu une croissance exceptionnelle en 2020, les voitures et utilitaires électriques ont progressé de +28,3% comparé à 2019. L’hybride a augmenté de 35,33% et l’hybride rechargeable de 254,4% !

En revanche, les modèles essence et diesel connaissent un vrai recul et leurs parts de marché, malgré leur position forte, sont en berne. Le diesel représente 68,47% des parts de marché en 2020 mais rencontre une diminution des immatriculations de 21,16% à 11 mois. L’essence, quant à elle, a une part de marché de 18,73% avec une diminution des immatriculations de 31,79%.

Les entreprises se tournent vers la location longue durée (LLD)

Depuis sa création dans les années 70, la location longue durée n’a cessé d’évoluer et de convaincre particuliers comme professionnels. Aujourd’hui, de plus en plus de sociétés se tournent vers la LLD pour leurs véhicules d’entreprises.

Le principe de la LLD ? Louer un véhicule auprès d’un constructeur ou d’une agence de location de véhicules pour une période définie, avec un kilométrage donné, en payant un loyer mensuel.

La location longue durée permet donc d’éviter l’achat d’un véhicule, de changer de voiture ou d’utilitaire en fin de contrat, d’obtenir des avantages fiscaux et de bénéficier de services associés extrêmement intéressants. Ainsi, avoir une voiture récente tout en évitant les contraintes de l’apport, de l’achat, de l’entretien ou de la revente : que d’avantages pour les professionnels ! Qu’ils soient artisans, libéraux, PME ou grands groupes : tous y trouvent leur compte.

La LLD en 2020

Selon le rapport du Sesamlld, le Syndicat des Entreprises des Services Automobiles en LLD et des Mobilités concernant le marché au troisième trimestre 2020, le marché de la LLD enregistre une augmentation du nombre d’immatriculations de 1,9% par rapport au troisième trimestre 2019. La LLD représente donc 26,2% des immatriculations de la période. Malgré un contexte de crise sanitaire, le LLD maintient sa croissance grâce à la grande flexibilité de son service.

Selon ce même rapport du Sesamlld, 59,9% des véhicules d’entreprises sont des véhicules en location longue durée.

« Dans nos agences de location nous avons le même constat que celui du Sesamlld, la LLD est une offre qui séduit bon nombre de clients et notamment des professionnels. Nos modèles les plus loués sont des marques françaises. Pour les voitures, le top 3 est formé par la Clio, la 208 et la Mégane, et pour les utilitaires, ce sont le Kangoo, le Berlingo et le Trafic » explique Steeve d’Europcar Poitiers, l’expert de la location camion.

Professionnel ou particulier, connaissiez-vous la LLD ? Êtes-vous client ou envisagez-vous de souscrire à un contrat ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.